some new love is coming soon

sustainable meets cool

26.09.18

the AW17 campaign

the AW17 campaign

The story when we shot the AW17 campaign

La lourde porte de fer semblait bloquée par la rouille, la poussière et la peinture qui s’effrite. Le lourd loquet glissa dans un grincement strident et un petit coup d’épaule finissait d'ouvrir la voie. Le gardien était resté loin derrière et semblait fixer les murs lézardés avec la nostalgie d'une autre époque. J'entrais seul dans cet immense volume et, immédiatement, une lumière ambrée me frappa le visage. Les rayons traversaient un nuage de particules qui semblait en suspension depuis des années. Il y avait de la magie dans l'air. Un mélange d'espace et d'enfermement, de décati et de splendide, d’industriel et d’organique. Comme si le temps avait posé un voile invisible sur les lieux et que la nature avait repris possession de son âme.

Pierre Benoit en noyoco assis sur une caisse en bois

 

Il ne nous restait plus qu’à régler les derniers détails.Trouver un moyen de franchir les 150 mètres qui nous séparaient d'une source de courant, deux étages plus bas, pour commencer. Puis amener des chaises, tables, portants, des cintres, des lumières. Organiser un casting aussi. Oh, et bien sûr, rapatrier l’équipe ici. Je ne les avais plus vus depuis une dizaine de jours maintenant. Il faut dire que je n’étais absolument pas venu ici pour ça.

image2
Shona en noyoco avec une brindille ss16 shooting

 

Il n’y avait plus aucun doute, nous étions au bon endroit. C’était là que se trouvaient nos couleurs, notre esprit, dans la dernière salle d’une usine désaffectée de Bucarest où officiellement plus personne n’était venu depuis des années. C’était là que nous devions shooter la campagne AW17. La collection "Journey 6", comme nous avions désormais l'habitude de les appeler, n'avait jamais aussi bien porté son nom. Je me retournais vers le gardien, souriant, et lui fit signe le pouce levé. « We’ll take it » lui dis-je. Mais il ne comprenait pas un mot d’anglais. Il se contenta de hocher la tête avec satisfaction, un air de « je te l’avais dit » dans le regard.

image_footer

 



Remerciements

Merci à Maia, Baptiste, Floriana, Camille, Louis, Aymeric
sans oublier Eric, Alexis, Maxime & Dany !!